Pôle Culture

Pôle culture

"Le jeu est indispensable à l’individu [. . .] comme fonction de culture."
                                                                                                             J. Huizinga

Les constats

La culture : le besoin d’un renouveau

Le manque d'offre de médiation culturelle innovante du Vaucluse, amenant une désertion de ses lieux culturels, fait d’une partie de ses résidents un public particulièrement éloigné de la culture. En outre, les institutions culturelles et les collectivités locales recherchent de nouvelles pratiques pour attirer de nouveaux publics.

OBJECTIF : valoriser la pratique du jeu comme outil de médiation culturelle

Le jeu : une pratique culturelle millénaire

L’homme joue depuis sa naissance. Le jeu, ses origines, ses règles, sa pratique, doivent être partagés afin que ceux-ci puissent être connus et reconnus comme éléments du patrimoine, par le grand public. De plus, aujourd'hui de nombreux métiers se dégagent autour du jeu : auteur, illustrateur, artisan, éditeur, animateur, faisant de ce milieu un univers en plein essor.

OBJECTIF : valoriser le monde ludique et ses métiers à l’image de n’importe quelle pratique culturelle.


Notre engagement

Le pôle culturel : La force du jeu

Fort de ces deux constats, il est devenu essentiel, pour l’association, de créer un pôle culturel afin de proposer des solutions innovantes de médiation et ainsi sensibiliser le public à la Culture Patrimoniale et Ludique.

Nous avons alors mis en exergue deux éléments bien distincts formant les deux axes du pôle culturel :

1. Utiliser le jeu pour faire découvrir la culture (la culture ça se joue)
  • Apprendre le patrimoine
  • Faciliter l’accès aux publics éloignés de la culture.
  • Proposer des alternatives de médiations culturelles

2. Faire reconnaitre le jeu comme pratique et objet culturel (le jeu c’est de la culture)
  • Faire reconnaitre le jeu comme le fruit de nos cultures
  • Faire connaitre l’histoire du jeu
  • Donner une autre image du jeu

Le Pôle Culturel en quelques chiffres